fbpx

De la start-up à l’artisanat : Histoire d’une prise de conscience

Start-up et artisanat - Histoire d'une transition - C.Bergamia

 Je profite de l’été pour prendre du recul et j’ai eu envie de partager avec vous cet article, plus personnel que les précédents sur comment C.Bergamia a changé ma vision des choses.

Lorsque j’ai quitté mon job pour me lancer dans l’aventure entrepreneuriale, j’avais une vision tronquée et naïve de ce que c’est  de « monter une entreprise ». Les Success Stories et autres témoignages de start-uppers me faisaient envie. Mais ça, … c’était avant. Avant de comprendre dans quoi je mettais les pieds, ou plutôt à quel point entreprendre est lié à qui on est et à qui on veut être.

J’ai découvert que les levées de fonds et la vision « Révolutionnons le monde via la technologie et/ou une nouvelle appli » ne me correspondaient pas du tout. Ces 3 années m’ont permis d’apprendre à mieux me connaître. J’ai alors découvert ce qui fait sens pour moi, et je vous en parle aujourd’hui. 

 

L’amour du produit et des choses bien faites

 

De la start-up à l'Artisanat - Zoom sur un pantalon de qualité - C.Bergamia

 

Si je prends conscience de ce qui m’anime profondément actuellement, je réalise aussi que je suis  sur cette voie depuis le départ!  En effet, dès la création C.Bergamia, nous avons commencé par travailler une chose : Le pantalon. Autrement dit, nous n’avons pas monter n’importe quelle entreprise. Nous avons choisi un produit et surtout nous avons choisi de créer un BON produit. Il nous semblait  évident (Et c’est toujours le cas) qu’à travers lui, tout faisait sens.

Le décalage avec le monde des start-ups venait de cette vision. Nous ne sommes pas à la recherche d’un produit technologique ou d’une application de masse. Notre objectif à nous, c’est de permettre aux femmes de trouver un pantalon dans lequel elles se sentent belles & biens. Nous avons donc travaillé à la réalisation d’un vêtement qui s’adapte aux corps des femmes. Au fur et à mesure de notre développement, j’ai compris que nous étions plus des artisanes que des startuppeuses. Car être artisane, c’est avoir ce lien fort au produit.  C’est aussi l’améliorer chaque jour en le travaillant, retravaillant, reretravaillant. Cette dynamique est d’ailleurs en place pour toute notre organisation: du site web au pantalon. (Avez-vous remarqué les dernières améliorations ? 😉 ) Grâce aux retours de nos clientes, de nos ambassadrices, nous avançons chaque jour vers du mieux.

 

Le lien aux autres

 

De la start-up à l'Artisanat - Le lien aux autres JPG

Etre artisane, c’est être centrée sur le produit… mais pas seulement. C’est aussi être en lien. En lien avec vous qui venez d’acheter votre premier pantalon, avec vous qui pasez en boutique et avec vous qui répondez à la newsletter. Loin d’un fonctionnement de masse où chaque personne est un numéro de commande automatisé, il nous semble essentiel de garder une proximité et un lien privilégié avec chacune.

Ainsi, même en vendant en ligne, nous avons à coeur de connaître chaque femme pour qui nous fabriquons un pantalon. Ce pantalon qui porte d’ailleurs son prénom dès le début de sa confection. Il devient un lien entre celles et ceux qui le fabriquent et celle qui le porte.

Côté fonctionnement de l’entreprise, le lien est aussi très présent. La dimension artisanale que nous développons est néanmoins bien différente de nos aspirations premières. Pas de millions levés mais des liens forts avec un écosystème riche de personnes indépendantes avec qui nous avons plaisir de collaborerL’ambition est d’autant plus belle. Celle de faire partie d’un monde de liens réels entre les personnes, de produits durables, beaux et bien faits. Celle de participer à une mode qui ne trie pas les personnes selon leurs morphologies mais s’attache à les mettre toutes en valeur pour ce qu’elles sont.

 

Une société résiliente & locale 

 

L’ambition et la vision d’un monde différent, c’est un des moteurs de l’entrepreneur•e. Après quelques temps dans un grand groupe et 3 ans d’artisanat, j’ai l’intime conviction que le changement souhaité pour notre société ne viendra pas des grands acteurs du marché actuel. Le changement est déjà en route. Il est mené par de multiples « petits » acteurs engagés, présents localement, ancrés & reliés.

Devenir entrepreneure et artisane, c’est notre façon de contribuer à ce changement de société.

De la start-up à l'Artisanat - Société résiliente

L’artisanat et le savoir-faire local traversent les époques. C’est pour moi un exemple de résilience et de transparence. Transparence car les artisans et artisanes montrent leur façon de faire. Cette transparence évite les dérives et la facilité de fermer les yeux sur ce qui n’est pas beau à voir. Si la pollution massive des cours d’eau, l’effrondrement du Rhana Plaza et les mauvaises conditions de travail des ouvriers et ouvrières textiles étaient visibles à côté de chez nous, je suis certaine qu’il en serait autrement. En s’engageant sur un modèle artisanale, nous faisons le choix d’être proche, d’être transparente et de contribuer à un modèle de société qui nous fait rêver. 

Lauréline

Et vous, qu’est-ce qui vous anime ? Que pensez-vous de l’artisanat ? N’hésitez pas à laisser vos commentaires ci-dessous. 

4 Commentaires sur “De la start-up à l’artisanat : Histoire d’une prise de conscience

  1. LAURIA says:

    Dire que dans le charmant « magasin atelier » de cette jolie maison , il se passe tant de choses liées a tant de réflexions : le respect du client, du produit , de l environnement. Résultat ; un pantalon symbole de toutes les problématiques actuelles

    • C.Bergamia says:

      Merci Françoise pour votre commentaire. Nous sommes toujours ravies de vous accueillir dans notre Atelier-Boutique et d’échanger avec vous. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *